LES BENEFICES PEDAGOGIQUES DE LA NOUVELLE ORGANISATION DU TEMPS SCOLAIRE

Les bénéfices des nouveaux rythmes constatés par les acteurs de terrain

La nouvelle organisation du temps scolaire à l’école primaire s’inscrit dans la priorité pour l’école primaire. Elle place l’enfant au centre de la réflexion et s’inscrit dans une action éducatrice visant à le prendre en compte dans sa globalité de manière à faciliter ses  apprentissages. Plus de 4 000 communes ont fait le choix d’adopter les nouveaux rythmes scolaires dans leurs écoles primaires dès la rentrée 2013. 1,3 million d’enfants sont venus en classe cinq journées par semaine.

Trois principaux bénéfices pédagogiques ont été identifiés

Bénéfice 1 : Les apprentissages fondamentaux sont positionnés aux moments où la capacité d’attention des élèves est la plus grande.

L’apprentissage est un processus qui comporte différentes phases telles que la découverte, la compréhension, la conceptualisation, la mémorisation, l’automatisation, le transfert. Réussir la construction de connaissances et de compétences demande d’en tenir compte et de porter une attention particulière à leur mise en œuvre. Il est donc important de placer les apprentissages fondamentaux au moment où l’attention de l’élève est la plus importante.

Ainsi, mettre en place les apprentissages mobilisant une forte capacité d’attention aux moments les plus propices, préférentiellement le matin avant 11 heures et l’après-midi à partir de 15 heures et rythmer la journée en alternant séances longues et courtes, conduira à une meilleure efficacité.

Les cinq matinées retrouvées constituent un élément moteur de cette dynamique. Elles fondent une régularité dans la vie des enfants et de leur famille, et contribuent à une véritable redistribution des apprentissages de l’après-midi.

Bénéfice 2 : La matinée supplémentaire permet, grâce à des emplois du temps repensés, de répartir plus efficacement les activités dans la semaine

L’attention des élèves n’est pas stable sur une longue durée. Il est donc essentiel, et les enseignants le font, d’organiser une alternance entre les divers types d’activités et de tâches qui leur sont proposées et de faire varier les modalités d’organisation de leurs  apprentissages :

  • dispositifs collectifs
  • travail en petits groupes
  • travail individuel

La matinée supplémentaire donne davantage de souplesse et de possibilités de choix d’organisation et d’accompagnement des
apprentissages. Elle permet de prendre en compte les différentes phases d’apprentissage dans la conception de l’emploi du temps de la classe.

Cet emploi du temps, qui organise les apprentissages scolaires sur la journée, la semaine, une période donnée entre deux vacances, est un instrument essentiel que les nouveaux rythmes scolaires conduisent à repenser, dans ses trois dimensions : planification, régulation et communication de l’action pédagogique.

Le but est d’équilibrer la journée des enfants en respectant leurs besoins, leur rythme biologique et leur développement, tout en permettant le bon déroulement des activités et en facilitant leur articulation ; la réflexion est recentrée sur l’optimisation des apprentissages des élèves.

L’objectif est d’aboutir à une cohérence et une complémentarité entre les séances conduites sur le temps long du matin et celles menées sur le temps potentiellement court de l’après-midi, pour un même domaine, selon les objectifs et compétences visés.

Les enseignants et les directeurs d’école présents dans les séminaires ont signifié que le continuum de cinq matinées permet de repenser les relations entre les apprentissages couramment qualifiés de « fondamentaux » et l’ensemble des disciplines : on fait du français et des mathématiques aussi en histoire ou en sciences, par exemple.

En conséquence, de nombreux enseignants ont déclaré avoir, à la même période, de l’avance sur leur programmation scolaire par rapport à l’année scolaire précédente.

Bénéfice 3 : Autour du nouveau temps scolaire se met en place, pour l’enfant, un projet éducatif global

La collaboration entre l’Éducation nationale et les communes favorise la conception et la conduite d’une action éducatrice prenant en compte le temps de l’enfant dans sa globalité.

Tous les participants à ces séminaires s’accordent sur un constat : l’enfant qui apprend se trouve à nouveau placé au centre d’une réflexion collégiale largement engagée.
Le travail d’équipe à l’intérieur de l’école d’une part, les liens avec les autres intervenants dans l’école d’autre part, s’en trouvent renforcés.

Les divers témoignages recueillis pointent l’utilité, pour un projet éducatif global, de l’élaboration de projets éducatifs de territoire(PEdT) qui permettent d’articuler les actions, de penser les complémentarités, dans le respect de toutes les identités et de toutes les responsabilités professionnelles.

Un dispositif d’information en direction des parents

Avant la généralisation des nouveaux horaires dans toutes les écoles publiques à la rentrée 2014, un dispositif d’information va être déployé en direction des parents d’élèves de maternelle et d’élémentaire.

Il s’agit de partager avec les familles le sens de la nouvelle organisation du temps scolaire et d’en présenter les bénéfices pour les élèves sur les conditions d’apprentissage en classe.
Ce dispositif permet également d’accompagner les parents dans ce changement en mettant à leur disposition toutes les informations pouvant être utiles pour préparer la rentrée scolaire.

Le 23 juin : ouverture du site dédié aux parents 5matinees.education.gouv.fr

Le site 5matinees.education.gouv.fr propose aux parents des informations clés (dossier, témoignages…) pour découvrir les nouveaux horaires d’enseignement et leurs bénéfices en matière d’apprentissage. Ils y trouveront également des renseignements pratiques pour les accompagner dans la préparation de la rentrée scolaire.

Comments are closed.